jeudi 31 mai 2012

In My Mailbox (4)



Quatrième épisode de la série "In My Mailbox" qui décrit les livres reçus (troc, échanges, swap, partenariats), achetés ou empruntés.

Une visite à la librairie pour dénicher quelques bonnes occasions sans vider son compte en banque...




 
Achats (Occasion):



Je l'ai déjà lu mais comme c'est l'un de mes auteurs préférés, il sera cette fois pour de vrai dans la bibliothèque aux côtés du Soleil des Scorta. En attendant la Porte des Enfers...

L'enfant de Noé d'Eric-Emmanuel Schmitt


L'enfant de Noé fait partie du Baby Challenge Lecture Contemporaine auquel je me suis inscrit. Achat qui tombe à pic.

Cosmétique de l'ennemi d'Amélie Nothomb


 Celui-ci aussi fait partie du Baby Challenge Lecture Contemporaine. Et d'une pierre deux coups...

Inconnu à cette adresse de Kathrine Kressman Taylor


Tout le monde ou presque le conseille et malgré ses à peine 100 pages, je ne l'ai toujours pas lu. Quelques heures et on n'en parlera plus. La chronique prendra sans doute plus de temps que la lecture.

L'équilibre du monde de Rohinton Mistry


Alors, le dernier de mes achats est, lui, dans ma wishlist depuis très, très longtemps. Mais qu'il est difficile à trouver. Cette fois, un peu de chance et hop, dans le panier...

Ce qui donne pour résumer:

Près de 1500 pages pour 13€; des auteurs d'horizons divers (France, Belgique, Etats-Unis, Inde), des genres variés (Historique, Contemporain, Drame) et d'époques et lieux différents (Afrique noire, Inde, Allemagne, la seconde guerre, ...)

Beaucoup de bons moments en perspective.



Challenge à vos nombres

Nouveau challenge organisé par Piplo.



Le principe:
Il suffit de lire des romans dont le titre comprend un nombre quel qu'il soit! (Mais attention, seul le titre est pris en compte; interdit donc d'utiliser tome 1 ou tome 4, non, non, ce serait beaucoup trop facile).

Il y a deux catégories avec 4 niveaux de difficulté :   
        
             niveau 1 : de un à trois livres
             niveau 2 : de quatre à six livres
             niveau 3 : de sept à neuf livres
             niveau 4 : dix livres (ou plus!!!)

- Catégorie Top Ten :
On choisit une liste de dix livres comprenant les nombres de 1 à 10 dans leur titre.
 
- Catégorie aléatoire :
On choisit un nombre de livres à lire avant la fin de l'année dont le titre contient un nombre.
J'ai donc choisi la Catégorie aléatoire, niveau 2 :
 
Je me propose de lire 4 à 6 des livres ci-dessous (ou d'autres en fonction de mes pêches):
 
  • Catch 22 de Joseph Heller (dans ma PAL depuis bien longtemps)
  • Level 26 d'Anthony E. Zuiker (dans ma whish list)
  • La solitude des nombres premiers de Paolo Giordano (premier est accepté comme tout nombre cardinal)
  • Trois femmes puissantes de Marie N'diaye
  • Mille femmes blanches de Jim Fergus
  • 1275 âmes de Jim Thompson
  • 1Q84: Avril-Juin d'Haruki Murakami (aussi dans ma wish list)
 N'hésitez pas à me donner vos avis sur cette liste et revenir régulièrement voir l'avancée de ce Challenge.
A bientôt.

mercredi 30 mai 2012

Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

Jonas Jonasson (Suède)


Ma lecture:

Ce livre m’a été offert pour mon anniversaire et je dois bien que je ne savais pas trop comment je devais le prendre. Je ne suis pas si vieux pourtant!!!

Finalement après une très rapide lecture (ce livre se dévore en fait tellement les personnages sont attachants et le récit superbement construit), je dois m’empresser de remercier ce généreux donateur car ce roman est tout simplement épatant. Nous avons affaire ici à un Forrest Gump centenaire suédois. Comme Forrest, il est un peu limité et comme Forrest, son impact sur l’Histoire est très loin d’être négligeable, voire capital pour l’humanité.

En effet, au cours de sa (longue) vie, il rencontrera entre autres les présidents Truman, Nixon aux Etats-Unis, Mao et Tchang-Kai-Cheik en Chine, le général De Gaulle en France, Churchill en Angleterre, Kim-Jong-Il en Corée… et à chaque fois, il posera sa petite pierre à l’édifice ou plutôt détruira l’édifice établi.

Spécialiste en explosif, il prendra part à la finalisation de la première bombe atomique, à sa dissémination parmi les grands pays (Ex-URSS, Chine, Suède, Indonésie…), à la guerre froide et son cortège d’espion, aux traités de désarmement SALT…

Cette partie « historique » entrecoupe le récit de l’escapade d’Allan Karlsson, sa fuite de son hospice en charentaise, le jour même de ses cent ans. S’ensuit une abracadabrante course poursuite entre maffieux incompétents, policier désabusé,… Allan en profitera pour rencontrer toute une foule de personnages délirants : Mabelle, rouquine au verbe fleuri, son éléphante Sonja, Julius, le criminel repenti, Benny vendeur de hot-dog, presque diplômé es tout et n’importe quoi,…
Certaines scènes sont mémorables dont notamment l’extraordinaire audition des protagonistes devant un juge plus que dépité. A mourir de rire !

Bref, de l’humour de très haut niveau, digne successeur de John Irving, John Kennedy Toole avec une touche nordique que n’aurait certainement pas renié Paasilinna par exemple.

Pour conclure, n’hésitez plus un instant à dévorer ce très beau roman et vous ne lirez plus les livres d’histoire sans esquisser un sourire complice.
 
Ce roman a été lu dans le cadre du Challenge des Littératures Nordiques initié par Myukki22.

Quatrième de couverture:

Le jour de ses cent ans, alors que tous les notables de la ville l'attendent pour célébrer l'événement, Allan Karlsson s'échappe par la fenêtre de sa maison de retraite quelques minutes avant le début de la fête organisée en son honneur. Ses plus belles charentaises aux pieds, le vieillard se rend à la gare routière, où il dérobe une valise dans l'espoir qu'elle contienne une paire de chaussures. Mais le bagage recèle un bien plus précieux chargement, et voilà comment Allan se retrouve poursuivi par la police et par une bande de malfrats… Commence alors son incroyable cavale à travers la Suède, mais aussi, pour le lecteur, un étonnant voyage au coeur du XXe siècle, au fil des événements majeurs auxquels le centenaire Allan Karlsson, génie des explosifs, a été mêlé par une succession de hasards souvent indépendants de sa volonté.

Editions Pocket (2012) - 504 pages

N'hésitez pas à partager vos avis comme livr0ns-nous, June, Elise et plein d'autres ici.


jeudi 24 mai 2012

Mini Swap Wish-List

Et voici un swap gentiment organisé par Nelcie sur Livr@ddict.



L'objectif est d'offrir au swappé un livre en format poche (c'est un mini swap qui ne fait pas trop mal au porte-monnaie) faisant partie de sa wishlist.

Le contenu :
Un livre tiré de la wish list du swappé
1 ou 2 marque-page
1 ou 2 cartes
1 petit mot (sur la première page du livre, sur le marque-page ou sur une carte… ou peu importe)
… Et c’est tout.

Et histoire que la surprise soit la plus totale, le swappé ne saura pas à l’avance qui va lui envoyer son livre. Il le découvrira seulement à l’ouverture de l’enveloppe.
Seule notre charmante GO sait qui envoie à qui jusqu'au moment de recevoir son colis avec le petit mot.

J'ai donc reçu le fameux colis venant directement de chez Nancy. Voici les photos:


Une superbe carte Kisses JUST FOR YOU

Un très beau marque-page où l'on peut lire: "Le vrai bonheur ne dépend que de nous" - Dalaï-Lama




"La mort est mon métier" de Robert Merle, un roman que je rêve de lire depuis bien longtemps.

Un tampon encreur avec une très jolie tête de chien... qui servira sans doute pour les prochains swaps (sur les cartes, marque-pages...)




Bref, un colis parfait; que du bonheur.
Je n'ai pas assez de merci pour toi, Nancy. Enoormes Kisssses!



mercredi 23 mai 2012

TAG - 11 Questions

Et voilà, cela devait arriver un jour et j'ai été gentiment  tagué par Sybelline, co-locataire chez Livr@ddict...

Le principe:
1) Poster les règles
2) Écrire 11 choses sur soi
3) Répondre aux 11 questions posées par ma taggueuse et en pondre 11 moi même pour mes futures taggué(e)s
4) Choisir 11 personnes à tagguer et mettre leur lien
5) Les prévenir

1) Les règles, c’est fait. Passons aux choses sérieuses.

2) 11 choses sur moi
·         je suis taureau avec les qualités et défauts des taureaux
·         je crois en l’amitié homme-femme malgré une épouse jalouse
·         j’adore cuisiner ; une vocation tardive pourtant
·         j’adore manger ; de tout surtout si je ne connais pas et cela peut parfois me jouer des tours
·         j’aime la bière mais toujours avec modération
·         j’adore le très bon whiskey
·         j’ai déjà couru 2 marathons
·         j’ai pris la première fois l’avion à 25 ans
·         j’ai participé à une compétition de Trivial Pursuit
·         j’aime jardiner et cultiver mes légumes
·         je suis un papa poule beaucoup trop gentil

3) 11 questions pour moi
·         Une année importante, Pourquoi ?
2004, l’année de naissance de mon fils

·         Ta couleur préférée, et pourquoi ?
Bleu, le ciel, la mer, les yeux d’une jolie femme

·         Y a t il un moment dans ta vie où tu as eu honte, quand et pourquoi ?
Quand j’ai revu les photos de mon enterrement de vie de garçon ; j’étais  très loin.

·         Ton lieu de vacances favori?
La maison, je suis plutôt casanier. En fait, je n’aime pas le départ mais quand je suis arrivé, tout me plait jusqu’au retour.

·         Si tu gagnais au loto ? Que ferais-tu ?
Je rêve d’une maison avec un atelier pour peindre et dessiner, une piscine couverte, un coin lecture avec de bons fauteuils. Ou acheter une librairie ou un restaurant peut-être.

·          Ton plat préféré ? et pourquoi ?
Un risotto. Le mélange du riz fondant, de légumes croquants, de champignons, d’épices ou de truffe ; le tout accompagné d’un Chablis et je suis comblé. 

·          Ton artiste préféré ?
Joán Miró pour la peinture, Louis-Ferdinand Céline pour la littérature.  Pour la musique, il y en a trop et ça dépend du moment : Seal, The Killers, Radiohead entre beaucoup d’autres.

·         Ton look ?
Classique au travail, cool à la maison et chez les amis, en short et jogging pour l’entraînement.

·          Ta (ton) premier amoureux (se) ? te souviens-tu de son prénom et de pourquoi tu l'aimais ?
Je me souviens de son prénom, de ses superbes yeux, de sa jolie voix. Plus de 25 ans se sont passés et maintenant nous sommes amis sur la toile. 

·          Y a t il une amitié qui te manque et pourquoi ?
Mes grands-parents. Mes souvenirs d’enfance avec eux sont très lointains voire quasiment enfoui dans ma mémoire. Par contre, cela me chagrine de ne garder d’eux qu’une image de personne âgée mais bon, c’est la vie qui veut ça.

·         Ton souhait pour le futur ?
La fin du pouvoir de l’argent ? Mais qu’y aura-t-il après ? Est-ce que ce sera mieux ?

Les 11 questions pour mes tagués :
  1. Ton film préféré ? Pourquoi ?
  2. Ton premier amour fait-il (elle) partie de tes amis 
  3. Quelle est ton image de la Belgique ?
  4. Ton moyen de locomotion habituel ? Pourquoi 
  5. Ton dernier chagrin ?
  6. Envie d’un autre travail ? Lequel et pourquoi 
  7. Crois-tu à la fidélité en amour ? En amitié ?
  8. Pourquoi y a-t-il si peu d’hommes sur les blogs littéraires à ton avis ?
  9. Ton plus beau souvenir de vacances ?
  10. Que regardes-tu en premier chez l’autre ? Pourquoi ?
  11. Que veux-tu laisser comme trace de ton passage sur cette planète ?


Et je vais donc taguer… :

mardi 22 mai 2012

In My Mailbox (3)



Troisième épisode de la série "In My Mailbox" qui décrit les livres reçus (troc, échanges, swap, partenariats), achetés ou empruntés.
Pas mal de nouveautés cette fois. De quoi renflouer (juste un peu) ma PAL...







Cadeau:

Pour mon anniversaire, j'ai reçu celui-ci mais est-ce vraiment un cadeau ou bien se moque-t-on un peu de moi. En tous cas, ce roman viendra s'intégrer à merveille dans le Challenge des Littératures Nordiques organisé par Myiukki22 car l'auteur est Suédois. Yes, + 1.



Dès les premières pages, on est embarqué dans une histoire complètement loufoque. Très drôle; j'ai vraiment hâte de lire la suite.

Prêts:

J'ai également reçu en prêt quelques livres qui ne devraient pas rester trop longtemps dans ma PAL.



Auteurs inconnus (au pluriel puisque Nicci French est un duo) pour moi mais réputé pour ses policiers/thrillers. N'est pas très apprécié par les Livr@ddictiens...



Celui que j'attendais de découvrir avec impatience. J'espère simplement ne pas être déçu au vu des nombreux commentaires positifs.



Encore un block-buster excellemment apprécié des blogueurs. Et ce sera mon second roman épistolaire de l'année. Comment? Il n'y a pas de challenge "roman épistolaire"!! Mais que font les Livr@ddictiens? Sont-ils trop occupés à swapper? Et à propos...

Swap:

J'ai bien reçu un livre dans le cadre du mini-swap wishlist mais je ferais très bientôt une chronique qui lui sera entièrement dédiée. Et là, je garde l'anonymat ou pas? Le débat n'est pas clos mais, moi, j'ai tranché...
A suivre.


Encore de très longues heures de plaisir au programme. Vu ma moyenne de lecture, il me faudrait presque une année pour la vider et certains ont des PAL beaucoup plus impressionnantes, n'est-ce pas?
N'hésitez pas à me donner vos avis sur les livres reçus, s'ils vous ont plu ou non, ce qu'ils vous ont apportés... Merci à vous et à bientôt.

lundi 21 mai 2012

Les escargots n'ont pas mangé toutes nos lettres

Brigitte Chapelain et Françoise Dax-Boyer (France)


Ma lecture:

Le roman épistolaire est vraiment un genre littéraire à part, qui demande une justesse de ton et un recul important sur le texte afin d'éviter toute mièvrerie qui pourrait rapidement décourager le lecteur. Ici, avec "Les escargots...", nul découragement, aucune envie de s'arrêter mais au contraire le besoin, la nécessité de lire la lettre suivante pour voir où vont nous emmener nos deux protagonistes et on se met à rire, à pleurer, à s'émouvoir en même temps qu'elles.

Cinquante ans sont passés en revue: on découvre avec joie, étonnement, chagrin ce que fût leurs vies d'enfant, de jeune femme de mère aussi avec tous les aléas d'une vraie vie. Pas de folies, pas d'excès, pas d'inventions ni d'histoires d'amour abracadabrantes mais des vies simples, comblées ou pas, avec des vraies rencontres, une très belle réalité. Des vies libres aussi, des femmes libérées, qui vivent avec passion, qui voyagent aussi et découvrent le monde qui les entoure.
J'ai vraiment adoré ce roman écrit à quatre mains; ça a été pour moi un émerveillement continu, un retour à mon enfance (même si je suis un peu plus jeune), à cette nostalgie que l'on retrouve en (re-)lisant les lettres du passé.

Si je devais faire un petit reproche, il serait lié au style qui est, à la première lecture, similaire, uniforme de bout en bout, quelque soit l'auteur, Brigitte ou Françoise et quelque soit leur âge, à huit ans comme cinquante ans plus tard. Une seconde lecture devrait permettre de mieux affiner cette analyse de style. Par contre, l'utilisation des emails est un beau clin d'oeil à la modernité.

J'ai aussi découvert une autre histoire, en parallèle de la grande Histoire et les personnages qui l'ont faite ou écrite: le général De Gaulle, Barak Obama, Jean Tardieu, Sartre, Sagan... Un ancrage dans le monde réel qui donne à ces pages un sentiment d'accomplissement; la vie ne vaut la peine que par les yeux de nos amis, de nos proches.

Merci aux Agents Littéraires pour cette merveilleuse découverte que je recommanderais volontiers.

Le blog des Agents Littéraire a été créé fin mars 2011 pour aider les livres des éditeurs indépendants et des auteurs auto-édités à se faire connaître grâce au web. Il réunit aujourd’hui plus de 200 blogueurs contributeurs, pour une moyenne de 60 critiques publiées par mois. Vous pouvez vous rendre sur cette page pour en savoir plus sur leur démarche.

Quatrième de couverture:

Brigitte et Françoise, unies dès l'enfance par les liens de leurs pères prisonniers en Allemagne pendant la guerre, ont commencé à s'écrire pendant l'été 1956. Elles avaient alors huit et dix ans.
Elles ont grandi, mûri, vécu, et poursuivi cette correspondance jusqu'en 2006, nous invitant à partager cinquante ans d'amitié.
Elles se disent tout, dans cet élan de confiance si fort que rien n'échappe à leurs échanges, les amours, les enfants, les lectures, les deuils, les secrets.
Leur parcours traverse, et rejoint parfois, l'histoire de notre époque, les Trente Glorieuses, Mai 81, la chute du mur de Berlin, et l'élection du jeune sénateur Obama.
Deux destins croisés, deux amies qui, par touches impressionnistes, mettent en scène leur vie, de l'intime à l'universel.
Les lecteurs se retrouveront dans le miroir que leur tend ce roman épistolaire, écrit à quatre mains. 

Éditions de l'Amandier (2011) - 316 pages

N'hésitez pas à partager vos avis.

 

Le scandale Modigliani

Ken Follett (Angleterre - Pays-de-Galles)


Ma lecture:

Premier roman de Ken Follett écrit en 1976, il y a plus de 35 ans déjà.

Ce roman est un petit régal, charmant, drôle sans être vraiment original. A classer dans le genre course-poursuite avec de nombreux rebondissements et un spectaculaire chassé-croisés de vrai/faux Modigliani.

Ken Follett prend ici pour cible le marché de l'art et ses spéculateurs ambitieux et sans remords, capables de presque tout pour s'enrichir sur le dos de peintres disparus depuis bien longtemps. On sent aussi que Ken Follet maitrise son sujet et que sa connaissance de l'art (histoire, business, extravagances, excès) n'est pas feinte.

Les personnages sont attachants, bien campés, l'histoire est intelligemment exploitée et l'on en profite pour voyager de Londres à Paris en passant par la campagne italienne avec beaucoup de plaisir.

Un bon moment de détente malgré les habituels défauts de jeunesse.

Quatrième de couverture:

Une jeune, brillante et séduisante étudiante en histoire de l’art, décidée à écrire sa thèse sur la relation entre la drogue et la créativité artistique, découvre par la même occasion l’existence d’un Modigliani perdu ; elle décide de se lancer sur ses traces, entraînant derrière elle une série de personnages hétéroclites : des peintres, talentueux et méconnus, en colère contre le mercantilisme du marché de l'art ; des faussaires, des négociants d’art peu scrupuleux et un jeune propriétaire de galerie d’art, acculé au désespoir, vont se croiser, s’entrecroiser, sur les routes de France, d'Angleterre ou d'Italie du sud.

Editions Le Livre de Poche (2011) - 341 pages

N'hésitez pas à partager vos avis comme Virginiie, LiliDrawinthecity, mrs pepys et bien d'autres ici.




mercredi 16 mai 2012

La salle de bains du Titanic

Véronique Ovaldé (France)


Ma lecture:

Il s'agit ici de trois nouvelles tournant autour de Vienna, petite fille que l'on suit de 6 à +/- 20 ans.

Tous ceux qui n'ont pas de nombril sont des martiens:
Vienna nous raconte son aventure un été de ses 6 ans. Le cancer de sa mère, la faiblesse ou désillusion de son père, son frère très loin d'être son centre d'intérêt. Il y a plein de jolis moments dans cette nouvelle, de belles phrases qui sonnent juste, parfois très dur et puis il y a la fêlure, non dite, la vision du lapin blanc qui fait tout basculer comme dans Alice au pays des merveilles. Le passage de l'enfance dorée au monde des adultes; ici, un monde où l'horreur côtoie le drame...

Les mouettes de Camerone:
Ici, le narrateur a changé et la fêlure de Vienna s'explicite peu à peu mais toujours à demi-mots sans trop en dire. L'homme (en général) est ici décrit comme un être ambigu, toujours au bord du précipice...

La salle de bains du Titanic:
Vienna, quelques années plus tard, a survécu. Les drames qu'elle a traversé l'ont construite (ou détruite) peu à peu. Elle n'a personne à qui se confier (sa coloc' est en vadrouille), on la sent seule horriblement seule jusqu'à la fin de la nouvelle que je trouve personnellement trop dure, trop définitive; j'aurais aimé refermer ce joli récit par un peu d'espoir, un nouvel élan peut-être...

Une très courte lecture; il y a moins de cent pages mais un très bon moment. Seule la fin m'a déçu, m'a dérangé. Mais ce fût une belle découverte que je relirais certainement avec grand plaisir. Merci à Stellade pour cet échange.

Quatrième de couverture:

"Vienna aimerait redevenir une toute petite fille.
Juste avant l'été de ses six ans. L'été où elle s'est perdue dans les dunes. Et où un homme l'a finalement ramenée à ses parents.
Elle voudrait revenir avant. Avant l'été où les choses se sont gâtées. Et où le monde a changé sa révolution."
Trois instants où s'est joué le destin de Vienna.

Éditions J'ai Lu (2012) - 73 pages

N'hésitez à partager vos avis comme Myikku22 qui n'a pas du tout aimé, ramettes, petitebelge66 et plein d'autres ici.


mardi 15 mai 2012

Amkoullel, l'enfant peul

Amadou Hampâté Bâ (Mali)


Ma lecture:

Quelle grande déception! 
Amadou Hampâté Bâ nous livre avec délectation les souvenirs de ses premières années. Il est vrai que l'écriture est splendide avec un réel détachement, beaucoup d'humour et parfois un peu de cynisme vis-à-vis des coloniaux mais, à part ça, je m'y suis clairement ennuyé.

Il y a beaucoup de personnages dont les noms sont similaires; les liens de filiation, de parenté n'y sont jamais très clairs et les us et coutumes peuls et toucouleurs y sont pour beaucoup. Les adoptions, remariages entre femme et beau-frère... n'aident pas à la clarté de la lecture.

Pourtant j'aime beaucoup les romans ou récits historiques et j'en ai lu un assez grand nombre:
Amin Maalouf, Christian Jacq, Max Gallo, Primo Levi, Alexandre Soljenitsyne, Laurent Gaudé, Tracy Chevalier entre autres et tous m'ont emmenés loin, m'ont emporté avec eux pour suivre une époque, une personne, un continent, une épopée...

Ici, avec Amkoulell, l'enfant peul, je n'ai pas retrouvé cette magie, cette envie d'aller au bout du récit, de le poursuivre même en se documentant; rien, dommage.

Quatrième de couverture:

Amkoullel, tel est le surnom que porte le jeune Hampâté Bâ quand, au début du XXe siècle, il s'initie aux traditions familiales séculaires. Fréquentant l'école française en même temps que la coranique, courant la savane alors que des proches partent pour une guerre que l'on dit mondiale, mais qui les concerne si peu, à l'écoute des maîtres de la parole, il s'apprête à devenir l'un des derniers grands dépositaires d'une civilisation orale en pleine mutation. A la fois roman d'aventures, tableau de mœurs et fresque historique, ce livre restitue dans une langue savoureuse et limpide toutes les richesses, les couleurs et la vie du grand récit oral africain.

Éditions J'ai Lu (2000) - 416 pages

N'hésitez à partager vos avis comme yahrou qui a, par contre, apprécié cette lecture.

Il y a effectivement un nombre important de critiques, chroniques très positives sur ce récit. Et si vous voulez vous aussi vous faire votre propre avis, contactez-moi sur Livr@ddict et on organisera un échange afin de partager nos impressions.





lundi 14 mai 2012

Livra' deux pour PAL' addict (2)

Suite de la chronique Livra' deux pour PAL' addict où en binôme, chacun choisissait dans la PAL de l'autre, trois livres, qu'il a lu et aimerait faire découvrir à son partenaire, dont il aimerait avoir l'avis d'un ami ou pour une tout autre raison.
Sur ces trois livres, il me fallait en choisir un et m'engager à le lire et le chroniquer avant le 15 Juillet.

Après une (trop) longue réflexion, mon choix s'est finalement porté sur:

Mort à Crédit de Louis-Ferdinand Céline


Le choix du coeur! Le seul (petit) obstacle que j'avais était le format du livre. Il s'agit de l'édition Futuropolis illustrée par Tardi que j'adore. C'est très peu maniable et donc il me faudra bien choisir le moment de lecture mais vu l'objectif (15 Juillet) cela ne devrait finalement pas poser trop de problèmes.

Merci à fleurdusoleil pour le choix des 3 livres qui ne m'a pas du tout déplu. Mais il faut faire un choix!

Rendez-vous autour du 15 Juillet pour la chronique de "Mort à Crédit"...